Décrire mais comment ?

2 03 2009

A force d’échanger ici et là, on commence à voir ce que pourrait donner une offre organisée pour les bibliothèques.

Mais il faut alors prendre les deux côtés :

  • – celui du bibliothécaire qui doit faire un travail de qualité pour proposer une bibliothèque, c’est-à-dire consultable, « recherchable », et donc classée selon des critères à définir,
  • – celui de l’usager qui entend bénéficier d’un service nouveau.

On en vient bien naturellement à  tenter de définir ces fameux critères et donc décrire l’ensemble qui sera constitué de sources fort hétérogènes.

  1. – On pense à des genres (beaucoup d’entrepôts sont organisés comme ça, depuis les bibliothèques Numilog jusqu’à  l’Uqac)
  2. – en plus de la trilogie titre/auteur/format (ce dernier est très important pour donner un véritable accès).
  3. – On devrait y joindre l’éditeur (numérique) et actionner l’ISBN (pas toujours existant)
  4. – et penser « publics », au moins adultes/Jeunes
  5. – sans oublier la langue (puisque l’offre est encore essentiellement anglophone)
  6. et en donnant la qualité du document : qualité numérique (respect des formats), présence de notes, respect du texte, voire esthétisme.

Tout ça ressemble furieusement à une petite grille de catalogage sauvage…

Chez Memoware, par exemple, la grille est comme ceci :

type_criteres_sur_memowareA l’Uqac l’approche est plus complexe :

rechr_uqac

Côté usager, comment y accéder ? Le plus simple serait un moteur de recherche « à la volée » qui dévoilerait les facettes (pour de bon) successives de la bibliothèque. Tout comme chez un grand nom de la corespondance,  je peux alors  choisir une chemise bleue à col ouvert avec manches longues et pinces dans le dos, taille 39 de tour de cou à moins de 15 €. Ce qui veut dire que recherche et consultation s’organiseraient autour d’un système à facettes. Vivement qu’un  grand établissement public s’y mette en open source ; -)

Et la spécificité de la tablette par rapport aux autres mode de e-lecture ? Aucune, si ce n’est que la disponibilité du texte est immédiate et que ce temps gagné dans la chaîne du service devrait nous permettre de faire aut’chose, comme par exemple des repérages sur Internet. Comme par exemple tester des tablettes chez les abonnés…


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :