Et le feuilleton continue

17 06 2009

Rappelez-vous : Robert-ne-veut-pas-lire avait initié le roman numérique à feuilletons. Le voilà maintenant engagé sur la voie de la BD.

Et,  il faut le dire, avec bonheur et pertinence.

Parce que l’expérience d’ave comics pour Iphone pouvait n’avoir convaincu que les geeks (découpage quasi artificiel du scénario), tout comme Foolstrip en s’adressant aux lecteurs de tablettes ne rendait pas la totalité de la palette de la couleur ( le noir, c’est une couleur, je sais).

l'incorrect Ferrand

l'incorrect Ferrand

Avec les aventures carrément immorales imaginées par Serge Ferrand, [attention fichier un peu lourd] non seulement on retrouve un ton, mais un choix graphique, mais un déroulé qui se rapproche très fort de la lecture « à l’ancienne ».

Et c’est livré par feuilletons, on pourrait dire par planches.

Vite vite, la suite …





880

3 04 2009
des chiffres mais surtout des lettres

des chiffres mais surtout des lettres

880 : c’est le chiffre d’ebooks récupérés en 5 minutes par  notre service informatique. On parle donc ici du travail mené par Jean-Yves Dupuis. Format, qualité nous incitent à mettre en avant cet ensemble.

880_dupuis

Mais comment le proposer aux usagers d’une bibliothèque ?

Sur la page (toujours en travaux, parce que nouvelle approche…) de la bibliothèque numérique :

  • joint-on  un lien direct vers l’entrepôt ?
  • ou bien va-t-on proposer la liste quelque part avec chargement à volonté ?
  • ou encore, une carte SD qui serait remise avec la tablette et une liste des ouvrages ?
  • et du coup, les cartes SD seraient comme des bibliothèques à thème ou des « paniers » que les lecteurs se constitueraient sur place ?




Où trouver les livres numériques ?

2 04 2009
un riche menu

un riche menu

Ebooksgratuits.com présente un site entièrement repensé : il constitue une excellente base pour débuter dans le chargement d’ebooks.

  • parce qu’il recense les sources les plus importantes et les plus pertinentes :  en français ou en langue étrangère, dictionnaires, livres audio par exemple
  • parce qu’il propose plusieurs formats : Pdf, le plus souvent, mais aussi mobipocket, word, epub …
  • parce qu’il est très pédagogique dans son approche

Sur notre moteur, nous avons recensé d’autres sources possibles qui nous permettent de faire des tris ou des sélections et surtout  d’atteindre quelques pépites.





Préparer le portail

29 03 2009

La question à 86 230 € est : comment faire apparaître clairement  sur le portail l’offre de la bibliothèque numérique de la médiathèque ?

Appelons-la comme ça en attendant de trouver mieux.

Qu’avons-nous  à proposer ? C’est un peu le kaléidoscope !

le maillot de bain kaléidoscope se lit de gauche à droite puis l'inverse

– Deux offres « raisonnées » :

– Une mini bibliothèque en feuilletoirs :

– Nos productions :

  • sélections, dossiers,

Un moteur  deux temps pour rechercher des ebooks du domaine public

– les achats futurs pour les tablettes, bien évidemment

Il faut mettre tout ça en forme, expliquer les modes de fonctionnement, recevoir les questions en retour et donner cohérence à l’ensemble…. avant la fin du mois d’avril.





Décrire mais comment ?

2 03 2009

A force d’échanger ici et là, on commence à voir ce que pourrait donner une offre organisée pour les bibliothèques.

Mais il faut alors prendre les deux côtés :

  • – celui du bibliothécaire qui doit faire un travail de qualité pour proposer une bibliothèque, c’est-à-dire consultable, « recherchable », et donc classée selon des critères à définir,
  • – celui de l’usager qui entend bénéficier d’un service nouveau.

On en vient bien naturellement à  tenter de définir ces fameux critères et donc décrire l’ensemble qui sera constitué de sources fort hétérogènes.

  1. – On pense à des genres (beaucoup d’entrepôts sont organisés comme ça, depuis les bibliothèques Numilog jusqu’à  l’Uqac)
  2. – en plus de la trilogie titre/auteur/format (ce dernier est très important pour donner un véritable accès).
  3. – On devrait y joindre l’éditeur (numérique) et actionner l’ISBN (pas toujours existant)
  4. – et penser « publics », au moins adultes/Jeunes
  5. – sans oublier la langue (puisque l’offre est encore essentiellement anglophone)
  6. et en donnant la qualité du document : qualité numérique (respect des formats), présence de notes, respect du texte, voire esthétisme.

Tout ça ressemble furieusement à une petite grille de catalogage sauvage…

Chez Memoware, par exemple, la grille est comme ceci :

type_criteres_sur_memowareA l’Uqac l’approche est plus complexe :

rechr_uqac

Côté usager, comment y accéder ? Le plus simple serait un moteur de recherche « à la volée » qui dévoilerait les facettes (pour de bon) successives de la bibliothèque. Tout comme chez un grand nom de la corespondance,  je peux alors  choisir une chemise bleue à col ouvert avec manches longues et pinces dans le dos, taille 39 de tour de cou à moins de 15 €. Ce qui veut dire que recherche et consultation s’organiseraient autour d’un système à facettes. Vivement qu’un  grand établissement public s’y mette en open source ; -)

Et la spécificité de la tablette par rapport aux autres mode de e-lecture ? Aucune, si ce n’est que la disponibilité du texte est immédiate et que ce temps gagné dans la chaîne du service devrait nous permettre de faire aut’chose, comme par exemple des repérages sur Internet. Comme par exemple tester des tablettes chez les abonnés…





Les extraits et/ou les premières pages

17 02 2009

A la sortie du rendez-vous avec Tite-Live, on avait convenu de tester les extraits (et/ou premières pages) sur les tablettes.

On en a fait une catégorie à part entière, pensant que ça pouvait fonctionner comme un produit d’appel.

De chez Gallimard, on a retenu des romans disponibles dans les médiathèques, pour avoir un repère.

extrait

extrait de "La meilleure part des hommes"

Alors extraits ou premières pages ? Souvent ce sont les premières pages qui sont proposées ; et elles ne donnent pas forcément « envie de lire » ou bien ne sont pas représentatives du livre lui-même.  Contrairement à  la bande-annonce qui choisit les images les plus fortes. Mais on n’est pas un cinéma, non plus . Ce qui peut paraître important, c’est si cette part de texte représente assez pour inviter à la lecture du tout.

Ce qui ne sera pas mal, quand même, sur la tablette, c’est le potentiel de textes à  présenter. D’autant que ça arrive avec un bel ex-libris du genre  » ce texte vous est offert par la médiathèque de La Roche-sur-Yon ». Mazette !





C’est Robert qui ne veut pas lire

26 01 2009

robert_ne_veut_pas_lire

Repéré dans le delicious de La Feuille, Robert-ne-veut-pas-lire nous semble présenter un bon potentiel de textes, quoique peu abondants. Le côté feuilleton est assez excitant. Contact pris outre-Atlantique (on a par ici des spécialistes des grandes traversées), et quelques échanges plus tard,  nous voilà  avec deux textes  à intégrer dans le « paquet » qui sera livré jeudi 29 janvier dont un texte de François Mizio qui n’est pas un inconnu par ici (le titre est déjà tout un programme :  la psy bien fidèle).

Le côté nouvelle agence d’édition colle bien à notre test. Ce qu’on ne sait pas faire (mais on apprendra), c’est comment on fait suivre le texte quand les tablettes sont dans la nature …

Le site de Robert-ne-veut-pas-lire : http://robertneveutpaslire.com/

Pour en savoir plus : http://pascalbeauchesne.wordpress.com/2008/04/03/robert-ne-veut-pas-lire/

Au fait, pourquoi ce titre ?