Veille de la semaine

4 04 2009

Effervescence sur les blogs : contenus et contenants, approches globales, positionnements.

Publicités




Les extraits et/ou les premières pages

17 02 2009

A la sortie du rendez-vous avec Tite-Live, on avait convenu de tester les extraits (et/ou premières pages) sur les tablettes.

On en a fait une catégorie à part entière, pensant que ça pouvait fonctionner comme un produit d’appel.

De chez Gallimard, on a retenu des romans disponibles dans les médiathèques, pour avoir un repère.

extrait

extrait de "La meilleure part des hommes"

Alors extraits ou premières pages ? Souvent ce sont les premières pages qui sont proposées ; et elles ne donnent pas forcément « envie de lire » ou bien ne sont pas représentatives du livre lui-même.  Contrairement à  la bande-annonce qui choisit les images les plus fortes. Mais on n’est pas un cinéma, non plus . Ce qui peut paraître important, c’est si cette part de texte représente assez pour inviter à la lecture du tout.

Ce qui ne sera pas mal, quand même, sur la tablette, c’est le potentiel de textes à  présenter. D’autant que ça arrive avec un bel ex-libris du genre  » ce texte vous est offert par la médiathèque de La Roche-sur-Yon ». Mazette !





Les pionniers

29 01 2009

Rendez-vous a été pris le jeudi 29 janvier à 9h30.

Après une heure passée dans l’auditorium, on sort avec « nos »  6 tablettes Sony qui ont été réparties de cette manière :

–  les trois médiathèques de quartier ( Noella, Brigitte,  Brigitte)  : une chacune

– Jeunesse (Mireille) : 1

– Art/Cinéma/Musique ( Saïc) : 1

– Littérature/doc/Patrimoine  (Valérie) : 1

* et sur la photo, Fabrice, Ewan (équipe TIM) ainsi que Paul.

  • Comment ça s’est passé ?

Présentation à l’écran de la tablette et du projet d’expérimentation (visible par ici)

Remise d’un petit mode d’emploi (visible par là)

Consignes

Manipulations

manip_11

manip4

  • Comment on a réparti les tablettes

Sept  tablettes, une en secours = six à répartir entre 10 équipes !

on a choisi de bien représenter les médiathèques de quartier, puis  de faire des couples qui donnent ceci :

– plateau Musique/Art/Cinéma  (ils font aussi partie du même pôle)

– Littérature+ Documentation + Patrimoine : ça sent le bricolé, mais pas le choix. et puis ils/elles travaillent souvent ensemble.

– Jeunesse : ça s’imposait un peu.

  • Qu’est-ce qu’on a mis dessus ?

On a fait un premier « menu » pour les trois semaines  à venir ;  il est composé de 8 ensembles qu’on a estimé représentatif des « réservoirs » disponibles  à ce jour :

1.  Chez publie.net (l’abonnement a été pris en décembre 2008 ) 4 textes [sans DRM] :

(littérature contemporaine – textes non publiés en version papier)
Croissance, familles savoyardes et baskets à scratchs de Jean-Charles Massera
Autoroute de François Bon
Comment je n’ai pas rencontré Paul McCartney de François Pachet
Les villes fantômes de Jean Rouaud

2. Chez Numilog (plateforme avec 250 livres) 4 romans :

Le pays de Marie Darrieussecq
Le don des morts de Danièle Sallenave
Les trois médecins deMartin Winckler
La place de l’étoile de Patrick Modiano

3. Premières pages (merci,  epagine et Tite-Live) : La Cadillac des Montadori de Marie Ferranti, La meilleure part des hommes de Tristan Garcia, les inséparables de Marie Nimier, une éducation libertine de Jean-Baptiste del Amo.

4.  Bande dessinée : « connecté » de Martin Vidberg

5.  Jeunesse : Tom Green à la porte d’ébène de P.G. Adven (cadeau !)

6.  un roman-feuilleton des éditions Robert ne veut pas lire (merci, Robert)  : la psy bien fidèle de Francis Mizio

7.  des livres libres de droits :
Comment apprendre la guitare sans connaître ses notes de Jean-Pierre PETIT
Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

8. Nos prod’ : « février dans les médiathèques » et « rock psychédélique, bio-bliblio-filmo » réalisée pour l’expo en cours

9. Un peu de son,  avec quatre prestations de slam enregistrées en mars 2007 à propos d’une expo consacrée à la poésie contemporaine

Conformément  au protocole d’expérimentation,  les « tabletteurs/euses » partent pour trois semaines, du 29 janvier au 21 février  avec quatre  missions : prise en main / lectures / commentaires / incidents.

Et pendant ce temps-là …





Chez Tite-Live, le 15 décembre 2008

4 01 2009

A Malakoff, on fume (comme partout) sur le parking.

L’autre petit jeu – innocent – est de deviner si le visiteur qui s’annonce est bien celui qui est attendu …

Le contact est très chaleureux.

Bon,  très vite, il y  a échange sur le projet d’expérimentation :

  • utiliser les extraits de romans pour faire appel,
  • parler de la relation bibliothèque/libraire (surtout quand il y a marché public et encore plus quand le site du libraire le permet).

Ce dernier point est assez capital. On en parle longuement, parce qu’ il fait partie du projet : comment achète-t-on, dès aujourd’hui, des livres numériques ? Il y a au moins trois éléments à considérer :

  • le site du libraire le permet ( si le marché public le permet, c’est bien aussi, mais il faudra y revenir),
  • la procédure comptable est claire (création d’un compte, « livraison », bon de commande, facture) mais tout ça à distance,
  • le lien qui est envoyé à la suite de la commande permet effectivement de charger le livre.

Rien de tout cela n’est encore vérifié…Sinon que le libraire a sa place dans la chaîne. Sinon que la relation libraire/bibliothèque – quand elle est bien organisée  – est riche de projets, d’échanges et qu’il n’y a pas lieu de s’en priver avec le numérique.

Le site epagine sera notre espace de test, avec renvoi vers le libraire.

epagine