Le Cybook entre dans l’ePub

22 02 2009

Extrait :http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2009/02/le-cybook-entre-dans-lepub.html

« c’est l’annonce par Bookeen, sur son blog, de la signature de l’accord avec Adobe pour intégrer aussi bien le PDF reformatable (qui existe déjà sur le Sonyreader) mais aussi le format ePub. Voilà qui va ouvrir le Cybook a beaucoup de livres potentiels, notamment vers des éditeurs qui adoptent la norme ePub pour la diffusion de leurs catalogues (avec une DRM Adobe). Sur le site d’Adobe, on voit que outre le Cybook, l’ensemble des lecteurs disponibles adoptent la technologie développée par Adobe (sauf le Kinble bien évidemment). »

Publicités




Livre numérique : le moment I-Tunes

22 02 2009

http://remolino.qc.ca/2009/02/19/livre-numerique-le-moment-itunes/

Un article de Mario Asselin signalant un article du magazine The Economist,  intitulé Electronic books and newspapers: An iTunes moment?

Extrait de l’article de The Economist :

« The iPhone, meanwhile, has quietly become the most widely used e-book reader: more people have downloaded e-book software (such as Stanza, eReader and Classics) for iPhones than have bought Kindles. Might e-books be approaching the moment of take-off, akin to Apple’s launch of the iTunes store in 2003, which created a new market for legal music downloads? »

L’enjeu : qu’Apple crée une nouvelle offre légale pour les Ebooks comme il l’a fait pour la musique.





Se passer de la Kindle 2

16 02 2009

Dans les collectivités et établissements publics, on change pas de tablette tous les matins. Ebouquin affirme qu’ils sont les sauveurs de la Sony. N’exagérons pas 🙂

Le choix des Sony est dû à l’accès au format epub ; c’est bien la seule raison (avec le menu contextuel). Le grossissement comme la gestion de la bibliothèque sont bien inférieurs, amha, à la Cybook par exemple. Sans parler du poids et de la diagonale d’écran un peu inférieure chez Sony. Le compromis vaut ce qu’il vaut ; en l’état des choses, les tablettes servent et font découvrir d’autres accès au textes.

Maintenant, si Amazon veut nous confier ses tablettes, on essaiera aussi. A ce propos, Amazon, combien de livres en langue française ?